Au fond de la bene, des corps en désaccords, désarticulés, éventrés, en décomposition. Ni pleurs, ni lamentations, il n’y avait plus personne pour s’en soucier. La poupée Cureless avait suffisamment danser, et on avait suffisamment rit, lassés, c’était l’heure de changer.

On pouvait alors la casser, la tordre comme un jouet sans aucuns remords, ni regrets. Ensuite elle finissait comme à chaque fois au fond de la bene en petits morceaux.

Music : Detritus

*

Tattoo : White Widow – it – orange – NEW @ Kinky – 28oct

Hair : Izzie’s – bloody hairbase – Hunt GIFT
Ears : Swallow – darkness – 490L$

*

Outfit : Cureless – anatomic doll – gachaNEW

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.